5 ans plus tard, la déception est largement au rendez-vous

Les Bédarridais sont de plus en plus nombreux à se demander s’ils ont fait le bon choix en 2014. Les promesses émises n’ont pas été tenues et beaucoup ont pu déplorer un retour en arrière plutôt qu’une avancée par rapport au mandat municipal précédent. Notre village se retrouve de nouveau en souffrance, mal entretenu et insuffisamment animé.

Pourtant, tant pourrait être fait pour valoriser ses atouts. Nous le savons bien, pour y avoir contribué de 2008 à 2014, avec beaucoup de détermination, malgré les embûches à lever sur le chemin de l’action, inhérentes à toute action publique locale courageuse et responsable.

Au mépris de l’appel constant à une bonne gestion des deniers publics formulé par les élus d’opposition, 2016, 2017, 2018 et 2019 marqueront quatre années consécutives de résultat d’exécution budgétaire négatif pour la commune, malgré l’augmentation des impôts locaux. Nous n’avons jamais eu à déplorer une si mauvaise gestion financière à Bédarrides. C’est du jamais vu et le fruit de décisions prises qui privilégient les dépenses de personnel en très forte augmentation plutôt que le développement des recettes, appuyés sur l’accueil de nouveaux habitants et de nouvelles entreprises, comme le démontrent les gestions des communes voisines depuis toujours. La croissance des dépenses de fonctionnement est supérieure à celle des recettes, comme en 2007.

Malheureusement, ces années marqueront aussi la perte de tout financement intercommunal, et de tout investissement réalisé au profit de notre commune sur les compétences transférées à l’intercommunalité depuis plus de 13 ans (voirie, eaux pluviales, propreté, développement économique). Il s’agit d’une situation inédite et singulière à notre commune, réinterrogeant nos relations intercommunales.

Comment les élus de la majorité actuelle défendent-ils l’intérêt des Bédarridaises et des Bédarridais dans les structures intercommunales, auprès du Département et de la Région ? L’effondrement des investissements consentis pose fortement question.

La Mairie de Bédarrides, elle-même, sous-investit. Les biens communaux, mis à la disposition de nos associations, de nos services publics d’animation et de garde d’enfants, de nos écoles ou de la paroisse, constituant notre patrimoine commun, se dégradent par manque d’entretien, notre patrimoine de voirie aussi.

Les élus de la majorité ne se mobilisent pas non plus à la hauteur de l’enjeu pour répondre au besoin légitime de sécurité et de tranquillité publique. Le nombre de cambriolages et les incivilités ne cessent d’augmenter. Linky, antenne téléphonique… ils décident sans écouter les inquiétudes de la population.

Dans treize mois, nous pourrons de nouveau nous choisir une nouvelle équipe municipale. Nous serons au rendez-vous. D’ici-là, construisons ensemble un autre mode de gestion de la commune, faisant une large place au bons sens, à l’écoute de chacun, dans le rassemblement le plus large possible des Bédarridais. Rejoignez-nous !