Espace du 4 septembre : beaucoup d’interrogations

En 2012, notre municipalité a engagé le projet de réhabilitation de la salle communale du 4 septembre, devenue vétuste, à la limite de l’insalubrité, et inadaptée aux usages à laquelle elle était affectée, en réalisant les études préalables, avec le concours du directeur technique du Festival d’Avignon, de l’Institut supérieur des techniques du spectacle et d’un maître d’œuvre. En 2013, un plan de financement a été approuvé.

Fin 2013, nous commencions les travaux, autorisés après avis favorable de la Commission Départementale d’Accessibilité en date du 30 mai 2013 et du Service Départemental d’Incendie et de Secours en date du 24 septembre 2013, avec une livraison prévue fin 2014.

Le projet visait à réaménager cet espace pour lui redonner une vocation culturelle, lui qui fut jadis pour les Bédarridais un lieu de divertissement puis une salle de cinéma, en répondant aux normes de sécurité, d’accessibilité et de confort nécessaires. Le but était de pouvoir accueillir après les travaux, dans de meilleures conditions pour les spectateurs, les projections de cinéma assurées tout au long de l’année par l’association Cineval, mais aussi des troupes de théâtre et des petits concerts de musique, dans des conditions matérielles et techniques professionnelles, dans un équipement de proximité favorisant le lien social, la mixité sociale et intergénérationnelle, et l’accès à la culture, et ce avec un investissement et des coûts d’exploitation raisonnables et maîtrisés.

La commune va bientôt disposer d’une vraie petite salle de spectacle, de dimension et de jauge modeste (gradins de 88 places assises), correspondant au public que les rendez-vous culturels programmés attirent. La qualité de la salle sera telle qu’il sera également possible de la louer à des professionnels, et d’en tirer profit. Les écoles de la commune bénéficieront également de cet espace de qualité pour les apprentissages des élèves et les temps d’activités périscolaires.

A ce jour, la date de livraison n’est toujours pas connue. Elle a été repoussée plusieurs fois. Les futurs usagers pâtissent de ce retard. Les travaux d’aménagement intérieur, assurés par les services techniques municipaux, auront duré au total un an de plus que prévu, malgré le dévouement remarquable du maçon, par manque d’effectifs affectés au chantier par la municipalité, en dépit des alertes adressées régulièrement par le maître d’œuvre. Pourquoi avoir autant négligé ce projet ?

Qu’est devenu le mode de financement qui avait été prévu ? Le retard de réalisation a eu pour conséquence financière la perte de la subvention départementale à hauteur de 222 760 € affectée à ce projet, faute d’avancement suffisant et de réalisation des dépenses subventionnables dans les années d’octroi du financement. A quel projet ces aides ont été affectées ?

Une autre interrogation nous préoccupe. Quelle exploitation de la salle sera faite dès le début d’année 2016 ? Sera-t-elle à la hauteur de la qualité de l’équipement ? Une programmation associant des partenaires extérieurs a-t-elle été élaborée ? Nous l’espérons pour les Bédarridais amateurs de rendez-vous culturels.