Un an après, quels résultats ?

PLMBComme vous, durant la campagne électorale de 2014, nous avons noté avec intérêt dans le catalogue diffusé sur papier glacé par la liste du maire actuel beaucoup d’intentions pour offrir à l’ensemble des Bédarridais « le meilleur » pour eux. En politique, le plus dur est de passer du discours aux actes. Le calendrier et la méthode doivent être précisés au plus vite au lendemain de l’élection. A Bédarrides, à l’énumération des généreuses intentions a suivi le silence assourdissant sur l’envie réelle d’apporter quoi que ce soit aux Bédarridais. Quoi de neuf depuis 1 an ? En dehors du fait d’avoir massacré le parc public Etienne Daillan, rien.

Des fausses promesses à la passivité

Après les promesses illusoires (des emplois à la mairie pour tous, des terrains en zone inondables rendus constructibles, des subventions en hausse, les chemins privés repris et restaurés, le maintien de tous les services municipaux, la suppression des logements sociaux, des investissements nouveaux…), les Bédarridais sont confrontés à une triste réalité. Un an après le début du mandat, personne ne connaît le programme pluriannuel d’investissement 2014-2020 du maire. La réalité, on la connaît : la fiscalité locale payée par les Bédarridais a augmenté de 6%, l’animation du village a été considérablement réduite et nous sommes revenus à une gestion des investissements passive.

Vite, des actes !

L’avenir d’un territoire se construit par la mobilisation de tous, en particulier de ses élus, avec un esprit de responsabilité. Après l’effort fait par la commune six années durant, la dynamique s’est perdue dans l’absence d’efforts consentis par l’équipe municipale et son envie de replier le village sur les peurs les plus stérilisantes.

Tant reste pourtant à faire, et il suffit d’avoir la volonté et de se donner les moyens de mobiliser les partenaires de la commune pour qu’ils financent les actions nécessaires. Nous l’avons démontré sur plusieurs dossiers clefs (équipements de protection contre les inondations, aménagement du rond-point des Verdeaux, équipements routiers pour faire ralentir, sauvegarde de l’église, enfouissement des réseaux haute tension…). Pendant six ans, Bédarrides s’est métamorphosé et s’est préparé un avenir, avec des résultats visibles par tous, dans des réalisations modestes mais de qualité.

Les seules réalisations actuellement en cours correspondent aux chantiers préparés, financés et ouverts par l’ancienne municipalité (salle du 4 septembre, construction du nouvel ehpad, quartier des garrigues). La réalisation du rond-point de la Malautière devait démarrer en septembre dernier. Pourquoi a-t-elle était repoussée alors que les conventions financières rassemblant les financements ont été signées en février 2014 ? Les chantiers attendus et visant à améliorer la vie des Bédarridais ne doivent pas être négligés.

Un an après l’alternance, seul le stock bien garni des mensonges électoraux et des approximations sur lequel Christian Tort et ses colistiers FN ont fait leur élection en 2014 est visible de tous. Quel dommage ! Aux actes !

Une réflexion sur “Un an après, quels résultats ?

  1. « Quoi de neuf depuis 1 an ? En dehors du fait d’avoir massacré le parc public Etienne Daillan, rien. »
    Si, ils ont dénaturé le parc mais aussi les rythmes scolaires !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s