Rugby : eh bien, payez donc !

rugby« Je paie les dégradations des autres qui ne voulaient après tout que s’amuser en transformant un monte-plat en monte-personnes, tu paies les salaires des joueurs de rugby qui promettent le spectacle 10 dimanches par an, vous allez payer les nouvelles ambitions du club de viser le retour en Fédérale 1, cela ne profitera pas aux enfants ni aux jeunes,

les plus nombreux dans le club, mais nous payerons plus d’impôts », tel est le refrain que le nouveau maire de Bédarrides aimerait nous voir chanter, en rêvant que l’on partage encore plus fort SA passion du rugby.  Quand le mauvais rêve devient réalité, c’est malheureusement un cauchemar pour le contribuable bédarridais.

Les 10 000 euros de charges de réparation du monte-plat dégradé lors d’une 3ème mi-temps arrosée en octobre dernier seront payés par la commune. Ainsi en a décidé le 4 juin 2014 la nouvelle majorité municipale, bien peu respectueuse du contribuable bédarridais. Parce qu’au rugby, la commune finit toujours par payer l’ardoise des dépenses malencontreuses ou inconsidérées. Le déficit de 40 000 euros, généré par des ambitions d’un autre temps, devenues démesurées et constamment déçues face à la réalité économique du monde rugbystique, la mairie finit par l’éponger. Sous la forme d’une avance, dont nous devrions vite mesurer qu’elle sera transformée en subvention supplémentaire exceptionnelle. Un subterfuge utilisé pour essayer de passer sous silence la prise en charge par la commune de la douloureuse, après une assemblée générale 2014 étonnamment silencieuse sur les comptes de l’ASB Rugby. L’esprit de responsabilisation d’une structure associative, c’est pour les autres. Et pourtant, le club de rugby finira bien par devoir passer du rêve à la réalité.

Nous savons bien que Bédarrides rime avec rugby, mais combien de temps encore la mairie va-t-elle devoir continuer à subventionner au-delà de ses moyens les rêves du club ? La Ville a-t-elle les moyens de financer les ambitions du maire pour l’ASB Rugby ? Christian Tort a déclaré souhaiter que le club « retrouve son lustre d’antan » et vouloir « redonner le goût du rugby au peuple de Bédarrides ». Lui a-t-il présenté la note ? Bien sûr que non !

 

Une réflexion sur “Rugby : eh bien, payez donc !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s