Mauvais rythmes scolaires : l’intérêt de l’enfant négligé

activités périscolairesLe maire de Bédarrides a enfin tranché : les enfants travailleront le mercredi matin et se verront proposer des activités facultatives le mardi (école maternelle) ou le jeudi (école primaire) après-midi. Or, 6 heures de cours par jour, c’est trop (Académie de Médecine, comparaisons internationales de l’OCDE). En faisant le choix de conserver 6 heures d’apprentissages fondamentaux 3 jours par semaine,

et donc des journées de classe identiques à celles d’aujourd’hui, l’application de la réforme à Bédarrides ne prend pas la bonne direction.

Elle se fait à contresens de l’intérêt de l’enfant en s’écartant de l’objectif initial de la réforme de revenir sur des journées de cours trop longues. Or, le bien-être de l’enfant doit être une priorité.

Concentrer sur 2 créneaux une même après-midi les trois heures de temps d’activité périscolaires pour tous les élèves d’une même école, plutôt que sur 4 de 45 minutes par jour ou 3 de 1 heures, réduit aussi l’accès possible pour chaque enfant durant ces TAP aux équipements publics couverts existants sur la commune en dehors de leur salle de classe.

Pourquoi être revenu sur le projet précédent travaillé pendant plusieurs mois ?

Cette proposition n’a pas fait l’unanimité dans les conseils d’école. Ces instances ont dit oui du bout des lèvres et approuvé un jour d’après-midi consacré aux activités périscolaires plutôt qu’un autre, plus qu’approuvé le principe du dispositif proposé.

Il s’agit d’une solution passe-partout, sans imagination, qui pourrait à terme s’apparenter à une simple inversion entre les mercredis matins (du Centre Municipal d’Animation) et les mardis (à l’école maternelle) ou jeudis (à l’école primaire) après-midis, oubliant l’intérêt de réduire la durée des jours de classe pour les écoliers et passant à côté de l’ouverture aux activités culturelles et sportives.

Comme beaucoup de parents, parce que nous sommes très réservés sur les modalités d’application retenues par la municipalité pour la rentrée 2014, nous proposons l’instauration dans chaque école d’un comité de suivi de la réforme réunissant représentants des parents et des enseignants, directions d’école, agents municipaux, intervenants associatifs et élus, et pérenne. Ceci afin de s’assurer de manière durable de la qualité des TAP proposés, encore incertaine, et d’évaluer les conséquences du rythme conservé et pouvoir y apporter des modifications.

2 réflexions sur “Mauvais rythmes scolaires : l’intérêt de l’enfant négligé

  1. C’est dingue qu’il faille toujours tout dénaturer ce qui est prévu et calé avec un large consensus.
    Dommage pour l’épanouissement de nos enfants dont les semaines vont continuer à être bien chargées.
    #vieilledonne !

  2. Soit disant que ce programme a été conçu pour éviter qu’il ne coûte pas trop cher à la commune…
    Mais comment peut-on penser à faire 2 sous d’économies aux dépends de l’enfant ??? Est-ce aux enfants de payer ???
    Ils feraient mieux de faire moins de cadeaux au club de rugby et de leur laisser payer leurs erreurs et leurs bêtises… avec cet argent , ils auraient pu embaucher 1ou 2 animateurs pour les écoles…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s