Rythmes scolaires : rien n’est prêt à 2 mois de l’été

activités périscolairesLe silence sur la mise en oeuvre à la rentrée 2014 de la réforme des rythmes scolaires, promise aux habitants comme gratuite par les nouveaux élus, devient inadmissible.

En janvier dernier, l’ancienne municipalité avait approuvé un projet territorial éducatif de qualité, impliquant de nombreux acteurs, au premier rang desquels nombre d’agents municipaux, après un travail de réflexion et de concertation important, pour tenir compte de l’intérêt des enfants et des contraintes organisationnelles de la commune.

Une fois les élections passées, la nouvelle municipalité n’a pas fait avancer ce dossier majeur et attendu par de nombreuses familles. Les parents sont aujourd’hui inquiets. Il est urgent de décider et de lancer une simulation avec les familles pour préparer les recrutements nécessaires. Attention : il ne reste plus que deux mois avant les grandes vacances.

S’il revient à la commune de s’organiser pour faire mettre en oeuvre cette réforme par la mairie, les parents d’élèves aussi doivent s’organiser. Devront-ils attendre la fin juin voire la rentrée de septembre pour savoir comment ils organisent leur temps de travail l’année prochaine ou dans quelles conditions ils recrutent, éventuellement, une assistante maternelle à la rentrée prochaine ? Opération qui s’effectue généralement avant juin !

Face à cette attente, c’est l’incompréhension dans le milieu scolaire et chez les parents d’élèves. Peut-être bientôt la colère, si le maire ne se prononce pas rapidement alors que tous ont besoin de réponses pour s’organiser en septembre.

Le ministre de l’éducation nationale déclarait le 26 avril que 100% des enfants de l’enseignement public seront aux nouveaux rythmes à la rentrée.

Une réflexion sur “Rythmes scolaires : rien n’est prêt à 2 mois de l’été

  1. Depuis cette semaine, nous savons à quelle sauce nous serons mangés l’année prochaine concernant les T A P.(Temps d’Activités Périscolaires)
    Quelle surprise!!!!, quand on nous parle de gratuité de ces derniers, je pense que l’on nous ment. En effet, dorénavant, l’étude du soir, qui par le passé était gratuite et utile pour l’apprentissage des leçons devient payante.
    Par ailleurs, il est envisagé deux options pour les parents ne pouvant pas récupérer leurs enfants avant 17 heures.
    Une simple garderie à 0,50 euros par jour identique à celle du matin et une étude à 1 euro qui permettra à l’enfant d’être assisté dans ces devoirs par un enseignant l’obligation de récupérer l’enfant à 18 heures et pas avant.
    Où est l’égalité des chances dans une société de plus en plus tournée vers le cloisonnement ?
    En faisant un calcul très rapide, étant donné qu’une année scolaire comporte 36 semaines, si des parents actifs envisagent la deuxième option non pas par choix mais par obligation, les activités périscolaires « gratuites » tels qu’elles étaient annoncése par la municipalité actuelle, leur reviendront par enfant à 108 euros(36X3).
    Qu’est devenue la devise que nous voyons souvent sur le fronton de nos écoles républicaines Liberté « Egalité » Fraternité ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s